Accueil

Lorsqu’un peuple dispose de sa souveraineté monétaire, dès lors qu’il y a volonté politique, l’aspect financier devient une affaire secondaire.

L’Europe du Traité de Lisbonne et la mondialisation des puissants sont des organisations prédatrices dont l’objectif premier est de manipuler les peuples et de les maintenir sous dépendance, en faisant croire que l’économie et l’argent sont des problèmes majeurs que la politique ne peut pas résoudre.
 

Ainsi, les dirigeants politiques qui se focalisent sur des aspects financiers secondaires ou qui soutiennent ces organisations prédatrices, sont soit des incompétents, soit des naïfs dangereux, soit des manipulateurs et des prédateurs.
Ces dirigeants politiques se trompent ou mentent lorsqu’ils soutiennent qu’il n’y a pas d’argent pour satisfaire les besoins légitimes du peuple alors que c’est le peuple qui est le principal créateur de richesse.

Ma volonté est toujours intacte pour transmettre au peuple le pouvoir de décider réellement de son devenir.
Je continue donc mon action politique pour une réelle démocratie citoyenne et l’Économie de Justice Sociale, en m’appuyant sur le Programme d’Avenir Solidaire.

Ma liberté politique reste entière vis à vis des appartenances traditionnelles —gauche, droite, centre ou extrêmes—.
La seule étiquette politique que je revendique est celle de la solidarité, d’une réelle solidarité fondée sur la coopération et le partage, pour la justice sociale.

Mon seul et ferme engagement est au service du peuple.

Lire la suite…

Articles récents

Choix électoraux

Publié le 17 mars 2014

Lors des élections, on peut parfois hésiter entre plusieurs candidats.

Je pourrais être tenté de choisir ceux dont les idées et le programme me conviennent.
Cependant, de nombreux candidats sont de redoutables manipulateurs des sensibilités.
Je tiendrai donc compte du respect que les candidats manifestent réellement, lorsqu’ils sont élus, en appliquant clairement leurs programmes au service de leurs électeurs.

Mis à part les personnages exceptionnels réellement au service de leurs électeurs, une trop longue présence dans la vie publique réduit maladivement les élus à prendre surtout de mauvaises habitudes.
Je remplacerai donc, au plus vite, les élus dont les qualités auraient tendance à faiblir.

On a souvent le choix d’un nouveau candidat qui peut montrer ce qu’il vaut.
Ce choix aura aussi le mérite d’avertir que la médiocrité n’a pas d’avenir.
Ce choix développera aussi l’expérience de l’électeur, ce qui est loin d’être négligeable.

Quel que soit le type d’élection, si mon hésitation est trop forte, si aucun candidat ne m’attire réellement, alors je vote blanc, avec un beau bulletin tout blanc pour indiquer qu’aucun candidat ne me convient.
Effectivement, j’ai depuis longtemps intégré le vote blanc dans mes pratiques électorales.
C’est pour moi une alternative toujours possible et de plus en plus retenue, mais pas systématique.
Contrairement à l’abstention, le vote blanc est un encouragement pour de nouveaux candidats.

Le vote blanc ne doit surtout pas être négligé, même si la version française actuellement proposée est bien loin de satisfaire de réelles exigences démocratiques.
Le vote blanc est un moyen pour les électeurs de se faire entendre sans violence.

 Toutefois !
Un choix possible lors d’une élection, peut venir non pas de la raison mais de la résonance qui émerge du plus profond de soi, du plus profond de la conscience.
C’est la voix entendue lorsqu’on parvient à écarter les a priori, les idées préconçues ou les conditionnements qui masquent souvent les plus belles expressions de la vie.

 Soyons humains !
Soyons dignes, respectueux de nous-mêmes, dignes de notre plus profonde conscience.
Votons en conscience.

Gérard PRIVAT
Président d’Avenir Solidaire

 

  1. Laisser une réponse
  2. Référendum alsacien – Lettre ouverte aux élus d’Alsace Laisser une réponse
  3. Pétitions Laisser une réponse
  4. Communiqué Laisser une réponse
  5. Mes vœux aux Français pour 2013 Laisser une réponse
  6. Désastre ! Vous avez dit désastre !… Laisser une réponse
  7. Conférence « Liberté ou esclavage !… » Laisser une réponse
  8. Rendre le pouvoir aux citoyens ! Laisser une réponse
  9. Une autre économie pour remplacer le néolibéralisme – L’état de l’Union Européenne Laisser une réponse